carrelage d’une douche italienne

Tout savoir sur le carrelage d’une douche italienne

Véritable icône de sécurité, la douche italienne suscite autant d’intérêt en termes de fonctionnalité et surtout d’accessibilité.  Par ailleurs, si autrefois, une salle de bain tendance aurait promis une détente dans des logistiques sophistiquées ; actuellement la simplicité est de mise.  C’est ainsi que la douche italienne s’avère être idéale ! Vous n’êtes pas ainsi singulier à vous demander sur la réalité d’une douche italienne.

Principe d’une douche italienne : Installation pour senior ou personne à mobilité réduite

Une douche à l’italienne est appréciée par son aspect plain-pied. Fini ainsi les différences de niveau créées par les receveurs ou les baignoires. De plus, disposer d’une douche italienne est la meilleure manière d’avoir une salle de bain ouverte. Cette accessibilité accrue fait la plus grande réussite des douches italiennes auprès des seniors ou des personnes à mobilité réduite. Rappelons qu’avoir une douche italienne est souvent la seule option pour les chaises roulantes. Aussi le calcul de la pente pour une bonne évacuation d’eau et l’accessibilité sont primordiaux ; autant confier votre projet au carrelage Willdesign à Charleroi.

Avant la pose des carrelages : réunissez le receveur extra-plat et carrelage !

Comme la douche à l’italienne garantit un niveau de sécurité optimisé, le choix du carrelage est crucial. Cette étape passe avant tout le reste étant donné que parfois il n’est même pas besoin d’y installer le receveur, car le carrelage à même le sol remplit largement son rôle. Aussi, mosaïques, carrelages de dimensions classiques ou ceux XXL sont les bienvenues. Il en va de même pour les carrelages muraux.

Dans ce choix de revêtement de la douche, il est très important de se souvenir de la finition de chaque carreau. À noter que dans une salle de bain, le contact eau et carrelage est source de glissade et pour le prévenir, il faut choisir des carrelages antidérapants. Soit des carrelages R10 et classées B indiquant la meilleure adhérence.

Préparation des supports : Murs et sol réguliers !

Oui, avant la pose des carrelages, la correction des imperfections et des irrégularités des supports est importante afin de vous prémunir des éventuelles remontées capillaires, craquelures ou détachement de carreau et surtout faciliter la manœuvre de pose. Il convient ainsi de reboucher les trous, de poncer les saillies et de lessiver le sol, tester la solidité des supports en plâtre ou si ces supports ont été anciennement revêtus de carreau, le déplacement de ce support est requis.

Pose des carrelages proprement dite !

La pose des carrelages au sol implique de la minutie notamment pour le calcul de la pente et le nombre de carreaux. Par ailleurs, pour permettre un bon écoulement des eaux, le sol est légèrement incliné, ce qui implique naturellement des découpages de carreaux. Tachez ainsi d’effectuer correctement un calepinage afin de compter le nombre exact des carrelages au sol.

Pose sur le sol un mortier colle approprié. Truelle et spatule crantée à la main encollez les carreaux pièce par pièce puis rangée par rangée. Remplissez les joints après 24 heures et nettoyer les traces 30 minutes après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *