Quid de ma pompe à chaleur en hiver

Se chauffer ou chauffer l’eau chaude sanitaire en puisant la chaleur dans l’air extérieur. Tel est le principe, fortement résumé, des pompes à chaleur. Mais que se passe-t-il en cas de grands froids ? Inutile ma pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur vous permettra de réchauffer l’air intérieur de votre habitation, mais aussi de vous fournir une eau chaude sanitaire, voire même suffisamment d’eau chaude pour alimenter, par exemple, un chauffage par le sol. Tout sera question de capacité et de rendement. Ce dernier est très important en hiver puisqu’il correspond à la possibilité de combler la différence de température entre la source de captation de l’air et la température désirée.

Même en hiver

Contrairement aux idées reçues, la plupart des (bonnes) pompes à chaleur proposées sur le marché actuellement fonctionneront sans le moindre souci par basses températures. Certes, en dessous de moins 10°C, l’énergie nécessaire pour fournir la température souhaitée annihilerait sans doute le caractère économique de l’installation. Mais il est important ici de relativiser les choses : sur les trente dernières années, les -10°C n’ont été atteints que de manière très ponctuelle et de façon extrêmement locale. Cela permet d’affirmer que les pompes à chaleur fonctionneront très bien en hiver dans une grande majorité des cas.

Economique si adaptée

La première chose à faire lorsque vous imaginez vous chauffer à l’aide d’une pompe à chaleur est de demander conseil. Chez Carimat, nous sommes en mesure, sur base du volume de votre habitation, de vous indiquer le dispositif le plus adapté à vos besoins. La taille de votre famille jouera ici un rôle important. Il est évident que le dispositif devra être adapté à vos attentes : trop grand, l’investissement ne pourra jamais être amorti parce que les capacités de la pompe ne seront jamais réellement utilisées ; trop petite parce que vous devrez puiser trop dans les mêmes capacités de la machine pour atteindre la température souhaitée.

L’importance de l’isolation

Le recours à une pompe à chaleur ne peut se faire que dans des conditions optimales d’isolation. En effet, le rendement de ce genre de dispositif sera d’autant plus haut que l’isolation permettra de se contenter d’apports calorifiques contrôlés. Plus la chaleur s’échappe de l’habitation (ou que le froid y pénètre), plus vous aurez des besoins en chauffage élevés et devrez augmenter le fonctionnement de votre pompe à chaleur.

Coup de main extérieur

Enfin, rien n’empêche de coupler une pompe à chaleur avec un autre dispositif de chauffage. Une cassette à bois placée dans la cheminée vous permettra de chauffer votre espace de vie, d’y apporter une touche de charme dans votre intérieur et de ne pas devoir augmenter la demande de chaleur de façon conséquente en hiver.

UNE VISITE VIRTUELLE ?

CLIQUEZ ICI